Diagnostic de performance énergétique : ça sert à quoi

p>

Le dignaostic de performance énergétique (DPE) renseigne sur la performance énergétique d’un logement, en évaluant sa consommation d’énergie et son impact en terme d’émission de gaz à effet de serre. Il s’inscrit dans le cadre de la politique énergétique définie au niveau européen afin de réduire la consommation d’énergie des bâtiments et de limiter les émissions de gaz à effet de serre. Obligatoire depuis le 1er novembre 2006, il doit être annexé à la promesse de vente, ou à défaut de promesse, à l’acte authentique de vente. Depuis le 1er janvier 2011, il doit même être affiché sur toute annonce publicitaire lors de la vente d’un logement. Valable dix ans, le DPE comprend notamment une étiquette énergie à 7 classes de A à G (A correspondant à la meilleure performance, G à la plus mauvaise). Sept couleurs qui vont vous permettre de connaitre la consommation d’énergie primaire. La base de calcul et le kWh par mètre carré par an (kWh/m²/an). Le A (vert foncé), si la consommation est inférieure ou égale à 50 ; le B (vert), entre 51 et 90 ; le C (vert clair), entre 91 et 150 ; le D (jaune), entre 151 et 230 ; le E (orange clair), entre 231 et 330 ; le F(orange) entre 331 et 450 ; le G (rouge), supérieur à 450. Selon le magazine

des consommateurs UFC-Que Choisir, « inutile d’espérer un A, cette excellente note exige un logement BBC (bâtiment basse consommation). Et on n’en trouve que dans le neuf ou le logement locatif très récent » Une maison ou un appartement construit ces dernières années peut escompter un C, mais le parc immobilier français se situe essentiellement entre D et G.

zp8497586rq